Francis Lalanne : La gendarmerie ne veut pas de lui comme réserviste - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Francis Lalanne : La gendarmerie ne veut pas de lui comme réserviste

En octobre 2018, Francis Lalanne avait annoncé qu'il allait intégrer la réserve nationale en tant que chef d'escadron, en janvier 2019. Citoyen engagé, il avait alors précisé que c'était un "acte patriotique." Mais celui qu'on a vu à la télé, dans la rue et en politique ne rejoindra pas l'armée comme il l'avait pourtant annoncé.
 
Le dossier du chanteur de "Rentre chez toi" a été refusé par la gendarmerie nationale, selon RTL. Motif de ce refus : ses prises de paroles publiques au cours desquelles il s'affiche avec un gilet jaune et critique le gouvernement ont été jugées incompatibles avec le devoir de réserve que doit s'imposer un réserviste.
 
Samedi 2 février 2019, alors qu'il manifestait aux côtés des gilets jaunes à Paris, Francis Lalanne avait donné une interview à RT France dans laquelle il critiquait ouvertement le chef de l'État ainsi que le ministre de l'Intérieur. Il avait accusé Emmanuel Macron et Christophe Castaner d'être responsables de violences "contre des gens innocents." Le chanteur, qui a lancé une liste aux élections européennes, n'avait pas hésité à faire porter la responsabilité de la violence liée au mouvement citoyen sur les épaules du gouvernement. "Ce sont eux qui créent la violence. Ils sont à l'origine de tous ces crimes contre l'humanité" avait-il déclaré.
 
Celui qui s'était déjà présenté aux élections législatives de 2017 affirmait encore, début février 2019, qu'il disposait d'un financement fiable pour sa campagne aux européennes, à hauteur de 800.000 euros. Il confiait alors au Figaro : "Je ne vais pas commencer à la fermer, cela fait 40 ans que j'ouvre ma gueule."

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article