Guy Lux : Son arrière-petit-fils cartonne dans les charts européens ! - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Guy Lux : Son arrière-petit-fils cartonne dans les charts européens !

Avec notamment Léon ZITRONE et Simone GARNIER, Guy LUX a fait les beaux jours de la télévision en pleine France pompidolienne. "Intervilles", "Jeux sans frontières", mais aussi "Palmarès des chansons", "Le schmilblick", "Cadet Roussel", "Ring parade", "Système 2"... Décédé en 2003, à l'âge de 83 ans, Guy LUX a eu deux enfants, dont une fille, Christiane. Cette dernière meurt en laissant un fils, Jean-Christophe. Guy LUX élèvera alors son petit-fils qui, plus tard, s'essaiera à la chanson aux-côtés du compositeur Vincent-Marie BOUVOT ("Eve, lève-toi"), sous le pseudonyme de Christophe JENAC, durant les années 80 et 90 ("Bleu de chine", "Nous n'avons pas choisi ce monde", "Ça fait mal", "Swimming Pool"...). Ce dernier lui donnera un arrière-petit-fils prénommé Cesar, qui connaîtra son arrière-grand-père une dizaine d'années, avant que Guy LUX ne nous quitte.
 
A 24 ans, Cesar DE RUMMEL (le brun) est aujourd'hui — avec son acolyte, l'ami d'enfance Dorian LAUDUIQUE (le blond) 24 ans lui aussi (et fils de la comédienne Ariane SÉGUILLON "Demain nous appartient"), une star de l'électro français. Leur duo s'appelle OFENBACH, et a obtenu une nomination en qualité de "DJ de l'année" à la dernière cérémonie des "NRJ Music Awards".
 
Parce que leurs clips cartonnent dans toute l'Europe, cumulant des centaines de millions de vues ! Jugez plutôt : "Be Mine" (Top 7 en 2016), "Katchi" (Top 9 en 2017) ou "Paradise" (Top 36 en 2018); trois tubes classés aussi en Belgique, en Suisse, en Autriche, en Allemagne, en Suède, en Italie... En attendant l'album ? Pourvu que ça dure.
 
En 2002, Guy LUX, qui aimait profondément le monde de la chanson, fit part de son opinion à propos des débuts de l'émission culte "Star Academy". Il pensait que ce concept de programme allait donner une mauvaise image du monde de la chanson et des variétés, incitant à croire qu'un chanteur pouvait naître en quelques semaines, et faire des scènes prestigieuses au bout de quelques mois, alors que dans la réalité, le métier est difficile, et demande plusieurs années de scènes avant d'émerger, alors que d'autres, découragés, abandonnent.
 
Guy LUX craignait que ce concept de radio-crochet ne fasse passer les artistes pour des fainéants, ou arrivistes, ce qui pouvait facilement faire baisser dramatiquement les ventes de disques, dans les années à venir, alors que le métier était déjà difficile. Il ne sera guère écouté, et pourtant...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article