Jacques Séguéla : "Sur Benalla et les gilets jaunes, les communicants du Président ont totalement foiré" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Jacques Séguéla : "Sur Benalla et les gilets jaunes, les communicants du Président ont totalement foiré"

Jacques Séguéla : "Sur Benalla et les gilets jaunes, les communicants du Président ont totalement foiré"

Ce matin, Jacques Séguéla était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le communicant a notamment été interrogé sur la communication du Président de la République autour de l'affaire Benalla et des "gilets jaunes".

"Emmanuel Macron est en fait son meilleur communicant. Il a bien fait de virer tous ses communicants", a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "L'équipe qui dirigeait la communication a fait une faute énorme ! L'affaire Benalla c'était tellement simple à régler. Il fallait faire un tweet à la Trump : 'Ce garçon a trahi ma confiance. Il est dans les mains de la justice'. Et sortir deux heures après sur le perron de l'Elysée et relire son tweet. Ca s'arrêtait là".

"L'équipe qui le cornaquait lui a dit 'ça va passer. Faut faire le dos rond. Dans deux jours il n'y a plus rien". Ils ont perdu quatre jours. Pendant quatre jours, l'opinion a complètement assassiné l'image du Président, avec raison. C'est un piège à cons", a continué Jacques Séguéla.

Le communicant a également livré son analyse sur la crise des "gilets jaunes". "Fallait le faire tout de suite. J'ai même fait une note [au Président] disant qu'il fallait faire un Grenelle de la pauvreté. Je fais des notes de temps en temps à Emmanuel Macron. Quand on démarre un quinquennat, il faut d'abord faire un cadeau aux pauvres et après un cadeau aux riches. C'est ridicule d'avoir supprimé l'ISF. Il fallait d'abord faire ce grand Grenelle de la pauvreté et puis après supprimer l'ISF", a-t-il confié en estimant que c'est "une bonne idée d'avoir imposé ce grand débat".

Source JMM

Oh non, pas de deuxième mandat pour Macron...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article