Violences contre des Roms : le Conseil de l’Europe appelle à la vigilance face aux rumeurs - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Violences contre des Roms : le Conseil de l’Europe appelle à la vigilance face aux rumeurs

Violences contre des Roms : le Conseil de l’Europe appelle à la vigilance face aux rumeurs

Le Conseil de l'Europe, vigie des droits de l'homme en Europe, a appelé à la "vigilance" après les expéditions punitives récentes contre des Roms, consécutives à des rumeurs infondées d'enlèvements d'enfants sur les réseaux sociaux.

Président de la Chambre des pouvoirs locaux du Congrès, une émanation de l'organisation paneuropéenne, et maire de Saint-Gérand-le-Puy (Allier), Xavier Cadoret a mis en garde dans un communiqué contre "les infox anti-Roms qui se sont rapidement répandues sur les médias sociaux".

En référence aux récents incidents survenus en Seine-Saint-Denis et dans les Hauts-de-Seine, où des rumeurs d'enlèvement d'enfants ont conduit à des mobilisations anti-Roms violentes et armées, M. Cadoret a salué le rôle des "autorités locales" qui, "de concert avec la police, ont réagi rapidement en publiant des déclarations identifiant les rumeurs comme de fausses nouvelles et empêchant le pire".

Ces incidents "ont une fois de plus prouvé qu'en tant que responsables politiques locaux et régionaux, nous devons rester vigilants face aux nouvelles formes de discours haineux anti-Roms, en ligne et hors ligne", a encore insisté M. Cadoret.

Plusieurs attaques visant des Roms ont eu lieu récemment après la multiplication sur les réseaux sociaux de messages évoquant des tentatives d'enlèvements d'enfants ou adolescents par des personnes circulant en camionnette dans des communes d'Ile-de-France, notamment dans les Hauts-de-Seine et en Seine-Saint-Denis.

Des rumeurs "totalement infondées" ont martelé les autorités, qui ont sécurisé les 34 campements roms de Seine-Saint-Denis.

Source Ouest-France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article