1979, Louis de Funès dans son jardin bio - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

1979, Louis de Funès dans son jardin bio

A l'occasion de la semaine de la nature qui se déroule partout en France jusqu'au 26 mai, rendons-nous dans le jardin du célèbre acteur Louis de Funès. Au programme : du calme et de la sérénité...
 
Nous sommes en mai 1979, pour l'émission La vie en vert, Louis de Funès accepte de faire visiter son jardin bio et d'évoquer les bienfaits du jardinage pour sa santé. Chez lui pas d'engrais chimique mais "de la poudre d'os, des algues et de la paille." Le jardinage apaise l'acteur qui s'avoue plutôt stressé. Mais dans son jardin, c'est la zénitude qui domine : "Le calme, la patience, en tout cas pour moi qui suis nerveux ça m'amène tout ça. Dans le jardin je suis comme ça... Le jardin ça m'amène du calme."
 
Et on le comprend, sa propriété immense recèle une serre, un jardin et un potager somptueux. L'acteur semble particulièrement épris de ses fleurs, notamment un camélia planté vers 1860 à la splendide efflorescence .
 
Tout en composant un bouquet multicolore, l'artiste avoue humblement être avant tout "un éternel étudiant" en jardinage. "Je ne sais pas grand chose. Je me crois un jardinier, une branche peut-être, au lieu de quatre. Mais enfin, avec une branche, on mange." Le jardinier avoue également lire énormément de livres sur le jardin "malheureusement ils sont en anglais. Ils sont beaucoup plus forts sur nous. Ils sont très très calés en édition de jardinage."
 
L'acteur confie énormément penser et réfléchir dans son jardin, "j'ai trouvé beaucoup de gags et beaucoup d'idées de petites séquences de films."
 
Sur le chemin du retour, il croise son jardiner Victor en plein binage et plaisante avec lui sur le fait qu'il soit filmé et qu'on le verra à la télévision... enfin "si vous n'êtes pas trop bon, sinon je vous ferai couper au montage..."
 
C'est sur la musique des Gendarmes à St Tropez que s'achève ce reportage bucolique chez monsieur De Funès, un amoureux de la nature.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article