Les larmes de l'humoriste Nora Hamzawi hier soir en annonçant, par surprise, son départ de l'émission de Quotidien de Yann Barthès sur TMC - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Les larmes de l'humoriste Nora Hamzawi hier soir en annonçant, par surprise, son départ de l'émission de Quotidien de Yann Barthès sur TMC

Les larmes de l'humoriste Nora Hamzawi hier soir en annonçant, par surprise, son départ de l'émission de Quotidien de Yann Barthès sur TMC

C'est un départ qui n'avait pas été annoncé et que personne n'attendait vraiment annoncé hier soir dans Quotidien sur TMC. “J’ai une dernière question de Yann, 31 ans”, a lancé Yann Barthes hier soir dans Quotidien à la fin de la chronique de Nora Hamzawi : 

“Nora, pourquoi c’était ta dernière chronique ?”.

“Oh, pourquoi tu fais ça ?” a répondu l’humoriste, visiblement gênée ajoutant avec son humour habituel : “En termes de température ressentie ? Vécue ? Parce que... Parce qu’on verra”, a-t-elle éludé.

Très émue, Nora Hamzawi a fini par essuyer quelques larmes à la fin de l’émission, au moment du générique, mais il faut noter que les équipes de Quotidien n'ont fait aucune annonce officielle sur le départ de Nora Hamzawi.

Nora Hamzawi a été révélée en 2009 par le festival Juste pour rire de Nantes. Fin 2011, elle participe à l'émission de Laurent Ruquier, On ne demande qu'à en rire, mais sera éliminée au bout de quelques mois. Les échecs, Nora Hamzawi a su les surmonter : "Il y a cinq ans, je jouais devant dix personnes et je me disais : mais pourquoi les autres humoristes y arrivent et pas moi ? Je me suis rendu compte que je réfléchissais à l'envers. Je voulais plaire aux gens". En 2014, elle devient ensuite chroniqueuse dans Le Grand journal sur Canal + puis sur France Inter où elle officie toujours, avant de rejoindre l'équipe de Quotidien sur TMC.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article