Le Fil Actu - Vincent Lambert - Une enquête ouverte non pas pour meurtre mais pour connaître les causes de la mort. Une autopsie ne sera pas réalisée à Reims mais à Paris. Aucune enquête contre le Dr Sanchez - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le Fil Actu - Vincent Lambert - Une enquête ouverte non pas pour meurtre mais pour connaître les causes de la mort. Une autopsie ne sera pas réalisée à Reims mais à Paris. Aucune enquête contre le Dr Sanchez

Le Fil Actu - Vincent Lambert - Une enquête ouverte non pas pour meurtre mais pour connaître les causes de la mort. Une autopsie ne sera pas réalisée à Reims mais à Paris. Aucune enquête contre le Dr Sanchez

19h30: Le pape François a souligné jeudi que "chaque vie a de la valeur, toujours" en faisant référence dans un tweet à la mort du Français Vincent Lambert.

"Que Dieu le Père accueille dans ses bras Vincent Lambert. Ne construisons pas une civilisation qui élimine les personnes dont nous considérons que la vie n'est plus digne d'être vécue: chaque vie a de la valeur, toujours", a écrit le souverain pontife.

"Nous avons appris avec douleur la nouvelle de la mort de Vincent Lambert", avait déjà réagi plus tôt le Vatican dans un communiqué. "Nous exprimons notre proximité avec ses proches et avec tous ceux qui, jusqu'au bout, l'ont assisté avec amour et dévouement".

Sur les réseaux sociaux, l'Académie pontificale pour la vie a jugé pour sa part que "la mort de Vincent Lambert et son histoire sont une défaite pour notre humanité".

Ancien infirmier de 42 ans dans un état végétatif depuis un accident de la route en septembre 2008, Vincent Lambert est décédé jeudi au CHU de Reims (nord-est de la France), un peu plus d'une semaine après l'arrêt de ses traitements. Son cas, qui a déchiré sa famille, était devenu le symbole du débat sur la fin de vie en France.

16h01: Le Procureur tient une conférence de presse :

"L'enquête qui est ouverte n'est pas une enquête pour meurtre. Mais, il est important de  fournir à la famille les causes exactes de la mort de Vincent Lambert. Et chacun décidera ensuite dans la famille de ce qu'ils souhaitent faire y compris sur le plan judiciaire. Il est indispensable de fournir les éléments médicaux et judiciaires permettant à tous les membres de la famille de connaître les causes exactes de la mort, afin que chacun prenne ses responsabilités. C’est la raison pour laquelle j'ai d’ailleurs rencontré, dès ce jeudi matin, les parents, les frères et sœurs et l’épouse de Vincent Lambert pour leur annoncer ma décision.

Ne pas ouvrir d'enquête aurait pu être interprété comme un soutien apporté au personnel soignant . Ouvrir une enquête du chef de meurtre aurait également pu être interprété comme la condamnation a priori du processus déclenché dans le cadre de la loi Leonetti. L'enquête en recherche des causes de la mort est à la fois la plus neutre qui existe dans notre arsenal procédural pénal et celle qui permet de procéder aux investigations utiles et de parvenir à la manifestation de la vérité judiciaire

Je n'ai ouvert aucune enquête contre le docteur Sanchez du chef de tentative de meurtre.

J'ai décidé d'une autopsie qui ne sera pas réalisée à Reims mais à Paris dans un soucis d'objectivité car des plaintes ont été déposées contre le CHU et afin d'être le plus neutre possible. A l'issue de l'autopsie, le corps de Vincent Lambert rendu à sa femme qui est sa tutrice légale."

12h40: Dans un communiqué de presse, les parents de Vincent Lambert déclarent : "Vincent est mort, tué par raison d’État et par un médecin qui a renoncé à son serment d’Hippocrate". Et d'ajouter : "L’heure est au deuil et au recueillement. Il est aussi à la méditation de ce crime d’État."
 
"Cette cathédrale d’humanité qui brûlait depuis une semaine sous nos yeux impuissants s’est effondrée. Il n’aura été tenu aucun compte de la dignité de cet homme handicapé, condamné parce que handicapé. Car la première dignité, c’est le respect de la vie d’une personne. C’est un peu de notre humanité à tous qui s’en est allée aujourd’hui, tant cette faute ignoble qui ébranle les fondements de notre droit et de notre civilisation rejaillit sur nous tous.", ont-ils également écrit.
11h03: François Lambert, le neveu de Vincent Lambert, depuis la Place de la République à Paris : "C'est un soulagement, ce n'est pas triste. Ca remet les choses dans l'ordre, on était prêts depuis des années. On revient dans quelque chose de rationnel. Par respect pour lui, il fallait arrêter de le maintenir en vie dans cet état. J'espère qu'il repose en paix. Je l'ai appris par les médias, qui m'ont fait part d'une rumeur et on m'a confirmé. Pour moi, l'affaire Vincent Lambert se termine aujourd'hui. Il va y avoir les obsèques, et la suite, ça serait bien que ça reste intime."
 
"Le conflit familial nous a beaucoup fait souffrir. Ce qui s'est passé là, est une rupture irréversible."
 
"Les parents de Vincent sont dans un mouvement très fort. Ils ont des relais partout, dans les tribunaux, les hôpitaux... Ils ont créé des réseaux. Il y a un conflit familial aussi, avec un combat médiatique."
 
"Ca m'a beaucoup affecté cette affaire, j'étais proche de Vincent même si je n'étais que son neveu".
 
10h56: Joint par l'AFP, Jean Paillot, l'un des avocats des parents Viviane et Pierre Lambert, indique que "l'heure était désormais au recueillement" et que les parents s'exprimeraient plus tard "s'ils le souhaitent".
 
10h54: Francis Fossier, l'avocat de Rachel Lambert, sa femme, annonce sur franceinfo que le procureur de la République a demandé une autopsie sur le corps du patient décédé ce matin. Une enquête préliminaire avait été ouverte pour "tentative d'homicide en bande organisée" après le dépôt d'une plainte par les parents la semaine dernière.
 
10h35: Valérie Boyer sur Twitter :
 
"#VincentLambert est décédé ce matin. Au delà des débats sur la fin de vie, cela reste et restera un drame humain pour sa famille. J'ai ce matin une pensée pour lui et pour ses proches."
 

 

10h31: Nicolas Dupont-Aignan sur Twitter : "Vincent Lambert est décédé.

Je tiens à adresser mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches, qui ont vécu depuis plus d'une dizaine d'années des épreuves tragiques et humainement insoutenables."

10h20: Jean-Luc Romero déclare : "Un long calvaire de 11 ans s’achève pour #VincentLambert. Toutes mes pensées vont vers lui, son épouse Rachel, toute sa famille et ses proches. Le législateur doit enfin prendre ses responsabilités pour que plus jamais une famille ne vive un tel drame."

10h14: Dans une interview accordée à BFMTV, l'avocate des parents de Vincent Lambert, Me Claire Le Bret-Desaché estime que c'est : "Un immense gâchis"

09h45: François Lambert, le neveu de Vincent Lambert, fait part à l'AFP de son "soulagement après des années de souffrance pour tout le monde."

09h39: Gérard Chemla, l'avocat de François Lambert, son neveu, déclare sur France Info : "On a malheureusement très vite oublié la personne pour se retrouver en face d'un clivage entre ceux qui voulaient le maintien du fonctionnement du corps à tout prix et ceux qui considéraient qu'il fallait savoir laisser partir quelqu'un qui était arrivé au bout de ce que la science pouvait faire pour lui, dans un état de conscience disparu.". Et d'ajouter : "Vincent Lambert est maintenant parti et on arrive au bout d'une douloureuse époque".

09h24: Vincent Lambert s'est éteint à 8h24 ce matin, précise son neveu sur France Télévisions.

09h16: Le Français Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis presque 11 ans et dont les traitements ont été interrompus la semaine dernière, est décédé jeudi matin, ont annoncé à l'AFP plusieurs membres de sa famille.

"Vincent est décédé à 8H24 ce matin" au centre hospitalier de Reims (nord-est de la France), a précisé son neveu François. Le cas de Vincent Lambert, ancien infirmier de 42 ans, victime d'un accident de la route en 2008, est devenu le symbole du débat sur la fin de vie en France.

Le 2 juillet dernier, le médecin de Vincent Lambert avait engagé un nouvel arrêt des traitements. Une décision qui avait déclenché la colère de ses parents qui avaient déposé plainte au commissariat de Reims contre le docteur Vincent Sanchez du Centre Hospitalier Universitaire de Reims pour homicide volontaire.

Puis quelques jours plus tard, l'avocat des parents de Vincent Lambert avait annoncé sur FranceInfo qu'ils ne déposeront plus aucun recours pour le maintien en vie de leur fils. 

Jean Paillot avait expliqué : "On ne peut plus imaginer aujourd'hui arrêter le processus mortel, si on arrêtait aujourd'hui, il s'agirait d'obstination déraisonnable, ce qui n'était pas le cas mardi dernier, mais la situation de Vincent s'est dégradée depuis mardi avec des complications du fait de la sédation."

Et d'ajouter que "le jour venu, nous demanderons des comptes, mais [que] pour le moment, l'heure n'est plus qu'au recueillement".

"Cette fois c'est terminé", avaient écrit les parents de Vincent Lambert dans une lettre ouverte diffusée sur le site du comité de soutien que voici : 

"Chers amis qui nous avez tant soutenus tout au long de ces 6 ans,

Cette fois, c’est terminé. Nos avocats ont multiplié ces derniers jours encore les recours et mené d’ultimes actions pour faire respecter le recours suspensif devant l’ONU qui bénéficiait à Vincent. En vain.
La mort de Vincent est désormais inéluctable. Elle lui a été imposée à lui comme à nous. Si nous ne l’acceptons pas, nous ne pouvons que nous résigner dans la douleur, l’incompréhension, mais aussi dans l’Espérance.
Nous voulions tous vous remercier de votre amitié, de votre amour, de votre soutien, de vos prières pendant toutes ces années. Il n’y a plus rien à faire sinon prier et accompagner notre cher Vincent, dans la dignité et le recueillement. Vous êtes avec nous tous par la pensée et la prière auprès de Vincent.

Nous demandons aux journalistes présents devant le CHU d’avoir la décence de respecter notre intimité familiale dans ces moments si douloureux.

Pierre, Viviane, David et Anne."

Source JMM

Une bonne nouvelle. Par contre les fachos sont de sortis...

Ils sont toujours aussi con ces parents...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article