Thierry Amiel (Adam dans la comédie musicale de Pascal Obispo) se détend dans son nouveau clip - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Thierry Amiel (Adam dans la comédie musicale de Pascal Obispo) se détend dans son nouveau clip

Révélé en 2003 par la première saison de "Nouvelle Star", Thierry AMIEL, l'une des plus belles voix de la chanson française, donne enfin un successeur à son troisième album paru en 2010. "Artefact" est attendu pour le 27 septembre (il sera notamment présenté en live au Nouveau Casino le 18 septembre prochain), actuellement porté par un premier extrait "Détends-toi", dont le clip a été tourné à Paris. "Il y a plusieurs « moi » dans ce clip et c’était cohérent pour "Artefact". Je ne voulais pas un clip premier degré, même si le texte était premier degré, j’ai voulu faire quelque chose avec un peu plus de recul par rapport au texte. Donc on m’a soumis des idées et j’ai choisi un scénario qui exprimait le mieux l’idée conceptuelle de l’album : ces facettes avec de la modernité, jouer plusieurs personnages" confie-t-il au site Je suis musique.
 
Thierry AMIEL signe la quasi-totalité des textes, et le co-compose. A la réalisation et aux mix, deux équipes : SKYDANCERS et Manu LARROUY ("Mec à la cool" en 2008), Jan PHAM HUU TRI (ex-MOKAEISH) et Mathieu DAQUIN. L'album est masterisé par Matt COLTON (MUSE, COLDPLAY, George MICHAEL...).
 
Souvenez-vous, en 2011, soit près de cinq ans après son dernier tube "Coeur sacré" écrit par Daniel DARC ("En réalité, pour être honnête, je ne l’ai jamais rencontré, il m’impressionnait beaucoup, et j’avoue qu’il me faisait même un peu peur. Je le regrette un peu aujourd’hui, car j’ai l’impression d’avoir raté mon rendez-vous avec lui"), Thierry AMIEL est choisi par Pascal OBISPO pour camper Adam, dans sa comédie musicale "Adam & Eve", aux-côtés notamment de la chanteuse CYLIA. ""Adam & Eve" a été un succès à Paris mais le fait qu’on ne parte pas en tournée, alors que l’on devait, a été ressenti comme un échec. Le fait est qu’en tournée, on s’est rendu compte qu’il fallait enlever des décors car c’était une production très lourde et très coûteuse à déplacer et on ne pouvait pas voyager avec tout, et Pascal OBISPO ne voulait pas partir en enlevant des décors, en tronquant son spectacle. C’était tout ou rien… donc on n’est restés qu’à Paris".
 
Il y a seize ans, le 10 juillet 2003, Jonatan CERRADA remporte "A la recherche de la nouvelle star", bien que le jury donnait Thierry AMIEL gagnant. A la clôture des votes, les commentaires du jury sont clairement en faveur de ce dernier. André MANOUKIAN compare Jonatan à un "taureau fougueux" et Thierry à "un sphinx renaissant toujours de ses cendres", avouant avoir un faible pour le sphinx. Dove ATTIA confie que Thierry est sa voix préférée parmi tous les chanteurs français ! Varda KAKON déclare avoir deux stars devant elle, mais que celle qui l'a le plus émue est Thierry. Quant à Lionel FLORENCE, il n'hésite pas à dire qu'il a devant lui "une future star" (ndlr : Jonatan) et "une star" : Thierry.
 
Benjamin CASTALI signale à 23h08 qu'environ 900 000 téléspectateurs ont téléphoné et que le résultat donne une balance de 49,6 à 50,4% sans donner le nom de celui qui est en tête. "C'est extrêmement serré" ajoute-t-il alors "avec un écart de 700 voix". A 23h14, il annonce plus d'un million de votes et ajoute avant le décompte : "en dix secondes, une carrière peut se jouer". Les votes sont clos à 23h15 et donnent le jeune belge âgé de 17 ans vainqueur, sur son aîné de quatre ans.
 
Malgré les faibles audiences de la saison 1, Régis RAVANAS, alors directeur adjoint des programmes de M6, étudie déjà la suite, dans une version raccourcie : "Nouvelle star". Les 400 000 singles de "Laissez entrer le soleil", les 220 000 albums de "Premiers Tubes", et les résultats de Jonatan (365 000) et de Thierry (315 000), permettent en effet à M6 d'atteindre une large rentabilité. "Quand Jonatan a gagné, tout le monde venait me rassurer sur la suite, à commencer par Christophe LAMEIGNÈRE, le Président de BMG France, la maison de disques qui signait le gagnant. Il n’était pas obligé de signer les autres candidats mais il l’a fait rapidement avec moi. Une fois signé, j’avais tanné tout le monde pour sortir mon album le plus vite possible et ma maison de disque était d’accord avec moi. Je n’avais pas peur que tout aille vite. En revanche, j’avais très peur que ça ne se fasse pas, qu’on me dise que la priorité c’était l’album de Jonatan, alors c’est vrai que j’ai vite bousculé tout le monde .../... Aujourd’hui, avec le recul, je me rends compte que j’étais encore un bébé face à tout ce qui m’attendait" poursuit Thierry AMIEL.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article