Voici pourquoi le musée De-Funès est à Saint-Raphaël et pas à Saint-Tropez - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Voici pourquoi le musée De-Funès est à Saint-Raphaël et pas à Saint-Tropez

Voici pourquoi le musée De-Funès est à Saint-Raphaël et pas à Saint-Tropez
Le fils de la plus grande star comique du cinéma français s’exprime rarement. Mais lorsqu’il prend la parole, il le fait sans filtre. Ni langue de bois. Devant une dizaine de lecteurs de Var-Matin, réunis mardi à Saint-Raphaël, il a levé le voile sur ce papa ordinaire, profondément touchant, qu’il a connu loin des studios comme sur les plateaux de tournage. L'une des questions a frappé dans le mille : pourquoi le musée est-il à Saint-Raphaël et pas à Saint-Tropez ?
 
Une question qui a peut-être germé dans l'esprit de nombreux connaisseurs de la carrière de l'un des plus grands acteurs du cinéma français.
 
Si Louis de Funès a bien un lien avec le Var, beaucoup l'imagine avec Saint-Tropez après la série de films "Le Gendarme de Saint-Tropez" déjà largement présente dans le musée de la Gendarmerie et du cinéma de Saint-Tropez, au cœur du village.
 
Loan Ho (lectrice Var-Matin) : "Pourquoi ce musée n’est-il pas à Saint-Tropez ?"
 
Olivier de Funès : "Lorsque le musée du Cellier a fermé, on a pensé en faire un autre à Nantes qui n’est qu’à 25 km. Par rapport au parcours de mon père, cela aurait eu du sens. Mais la municipalité s’en moquait, tout autant que la Région. J’ai écrit à la mairie de Saint-Tropez qui… ne m’a jamais répondu. Puis ma fille Julia a été en contact avec Grégory Bozonnet, le directeur de cabinet du maire de Saint-Raphaël, et ça a tout de suite accroché ! Du coup, je suis très content que le musée soit ici. Mon père était un fils d’immigrés espagnols qui ont su s’adapter à leur nouveau pays ; Louis saura s’intégrer à Saint-Raphaël !"

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article