Marlène Schiappa promet de «quitter le stade» si elle entendait des chants homophobes - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Marlène Schiappa promet de «quitter le stade» si elle entendait des chants homophobes

La secrétaire d’État chargée de l’Égalité femmes-hommes a assuré qu’elle quitterait le stade la prochaine fois qu’elle entendrait un chant homophobe.
 
Après les récentes interruptions de matchs de Ligue 1 en raison de chants homophobes scandés par des supporters, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité femmes-hommes et supportrice de l’Olympique de Marseille (OM) Marlène Schiappa a promis de «quitter le stade» en cas de répétition de tels incidents :
 
«La prochaine fois je quitterai le stade quand il y aura des chants homophobes», a fait savoir la responsable, s’exprimant sur le plateau de Franceinfo.
 
Parallèlement, elle a affirmé ne pas avoir entendu de tels chants lors de ses dernières visites au Vélodrome.
 
Ces dernières semaines, plusieurs matchs de Ligue 1 et Ligue 2 ont été brièvement interrompus par les arbitres à cause de chants jugés homophobes.
 
Mercredi 28 août, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) doit se pencher sur 18 incidents liés à des chants injurieux et/ou homophobes, notamment lors du Nancy-Le Mans, indiquent les médias locaux.
 
Au micro de RMC Sport, la ministre des Sports Roxana Maracineanu s’est déclarée déterminée à poursuivre son combat contre l’homophobie dans le football :
 
«Ce qui m’importe également, c’est la liberté, pour nos concitoyens et concitoyennes qui ont choisi une orientation sexuelle qu’ils ont envie d’avoir, de ne pas avoir à assumer devant leur famille ou les proches, le fait que cela fasse le sujet d’injures», a fait valoir Mme Maracineanu.
 
«Plus vite on se positionnera sur ces sujets, plus vite on arrivera à des résultats qui me semblent normaux dans la société aujourd’hui. C’est tout simplement demander du respect pour toutes les personnes qui sont concernées», a souligné la ministre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article