Simply Red de retour avec le très soul "Thinking Of You" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Simply Red de retour avec le très soul "Thinking Of You"

"Money's Too Tight (To Mention)", "Holding Back The Years", "Something Got Me Started", "If You Don't Know Me By Now", "Stars" ou "Sunrise", autant de tubes de SIMPLY RED, l'un des groupes emblématiques de la scène britannique, qui auront résonné sur les ondes depuis une trentaine d'années. Séparé en 2010, SIMPLY RED s'est reformé il y a quatre ans pour une nouvelle série de concerts, et la sortie d'un album, "Big Love". Une suite est donc donnée à ce dernier, puisque le 8 novembre prochain sortira son successeur : "Blue Eyed Soul". Un disque aux sonorités soul des années 60/70, porté par un premier extrait : "Thinking Of You".
 
De la formation d'origine, ne restent que la voix du groupe Mick HUCKNALL et Tim MCINTYRE, ainsi que Aziz KIRKHAM, qui avait rejoint le combo en 1989 (mais avait participé à quelques morceaux sur l'opus "Men And Women" en 1987, en tant que musicien additionnel).
 
SIMPLY RED est un groupe pop britannique originaire de Manchester, fondé au début de l'année 1985. Son style est influencé par des genres aussi divers que la pop, le rock, le jazz, le reggae et la blue-eyed soul. Son nom (littéralement "simplement rouge") fait référence à la chevelure rousse du chanteur et fondateur du groupe, Mick HUCKNALL, au Parti travailliste (le Labour, plutôt ancré à gauche) ainsi qu'à la couleur du maillot de l’équipe de football du Manchester United. SIMPLY RED connait rapidement le succès international, dès ses débuts, écoulant près cinquante-cinq millions de disques vendus sur la planète et des dizaines de tubes classés dans le Top 40 anglais et dans notre Top 50 des années 80 aux années 2000.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article