Le premier album de Chagrin d'Amour ("Chacun fait (c'qui lui plaît)") réédité ! - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le premier album de Chagrin d'Amour ("Chacun fait (c'qui lui plaît)") réédité !

En 1981, "Chacun fait (c'qui lui plaît)" est un immense tube. Considéré comme le premier rap français. Lui c'est Grégory KEN (interprète sur scène, du personnage de Ziggy dans l'opéra-rock "Starmania"), elle c'est VALLI. Le succès de CHAGRIN D'AMOUR est immédiat. Dans le contexte de développement des radios libres, elle séduit les programmateurs, certains la diffuse jusqu'à neuf fois par jour, comme la nouvelle radio jeune, NRJ, qui contribuera à en faire un tube. En février, mars et avril 1982, la maison de disques écoule 35 000 exemplaires du 45 tours par jour ! Des chiffres de vente qui donnent le tournis, et se sont finalement élevés à trois millions de disques. Le succès dépasse les frontières de la France, et même du monde francophone, puisque la chanson est adaptée en allemand, flamand, italien, espagnol…
 
"Cinq heures du mat' j'ai des frissons, je claque des dents et je monte le son". Les paroles de la chanson ont été pour une bonne part écrites dès le milieu des années 70 par Philippe BOURGOIN, et en 1977 le futur compositeur de Patrick BRUEL et de la comédie musicale "Roméo & Juliette", Gérard PRESGURVIC, en livre une première version aux arrangements inspirés de la variété sur laquelle il chante lui-même. Le résultat n'est pas satisfaisant et une deuxième mouture voit le jour trois ans plus tard, mais Philippe BOURGOIN n'est toujours pas convaincu. Peu après, ce dernier découvre un titre des CLASH, "The Magnificent Seven", dont les paroles commencent par "Ring ring, 7 A.M.", inspirant le "Cinq heures du mat' j'ai des frissons" de "Chacun fait (c'qui lui plaît)". BOURGOIN oriente la chanson vers un style alors émergent, le rap. Il envisage d'abord d'enregistrer le titre lui-même, avant de faire appel à Grégory Ken. La compagne de Philippe BOURGOIN, VALLI, est conviée pour donner son avis. Finalement, et malgré sa mauvaise maîtrise de la langue française (elle est d'origine américaine), elle donne la réplique au chanteur dans un couplet spécialement écrit pour l'occasion.
 
Ce même morceau a été parodié en 1982 par LES CHARLOTS sous le titre "Chagrin d'labour". En 2000, YANNICK, sortant du triomphe de "Ces soirées-là" (n°1 pendant quinze semaines), adapte le tube de CHAGRIN D'AMOUR en "Fais ce qu'il te plaît" (Top 25).
 
En juin dernier, est ressorti en vinyle le premier album de CHAGRIN D'AMOUR, sur le label Because, incluant le 45 tours original de la chanson "Chacun fait (c’qui lui plaît)". Au sein de ce disque, figure également le single suivant, "Bonjour (v'là les nouvelles)", qui lui ne rencontrera pas le succès de son prédécesseur. Un coffret livre + 5 DVD, intitulé "British Invasion", et signé de VALLI et de Stephen CLARKE, est sorti lui aussi, chez Carlotta Films.
 
Après la fin du groupe CHAGRIN D'AMOUR, VALLI entame ensuite une carrière solo et rencontre le succès avec "The More I See You" (Top 17 en 1987), une reprise de Dick HAYMES dont la version originale date de 1945 ; Grégory KEN lui, décrochera un succès d'estime en 1989 avec "Prête-moi ton amour", une adaptation française du "Tell It Like It Is" que Aaron NEVILLE avait sorti en 1966, repris ce même été par Don JOHNSON de la série "Deux flics à Miami" (Top 6 en 1989). Grégory KEN nous quittera en 1996 des suites d'un cancer, à l'âge de 49 ans.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article