ONPC : Le droit de réponse du frère de Yann Moix n’a pas été diffusé ce samedi - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

ONPC : Le droit de réponse du frère de Yann Moix n’a pas été diffusé ce samedi

Après le passage de l’écrivain dans On n’est pas couché le 31 août, Alexandre Moix a demandé à France 2 d’insérer un droit de réponse durant la diffusion du deuxième numéro du talk-show de Laurent Ruquier proposé samedi dernier.
 
«Yann Moix ne sait rien de moi. Mes opinions, ma vie, tout lui est étranger et c’est très bien ainsi. Affirmer que je suis d’extrême droite sur France 2 à une heure de grande écoute est une atteinte grave et délibérée à ma réputation. Cela reflète à nouveau sa volonté de me nuire, quitte cette fois à éclabousser mes proches». Tel est un extrait du droit de réponse d’Alexandre Moix dont ce dernier réclamait la diffusion dans On n’est pas couché . Mais le frère de Yann Moix attend toujours. Samedi dernier, la production du talk-show n’a pas diffusé ce texte.
 
«J’ai eu la naïveté de penser que la décence et le résonance de l’entretien avec Yann Moix exigeaient une réponse», indique Emmanuel Pierrat, l’avocat d’Alexandre Moix. «Juridiquement, ce droit de réponse est valable. Mon client a été publiquement mis en cause», ajoute ce spécialiste du droit de la presse qui n’a jamais eu de nouvelles, ni de France Télévisions, ni de la production Tout sur l’écran, après l’envoi de sa demande de droit de réponse le 2 septembre dernier. «À réception, ils ont 8 jours pour y répondre et un mois pour le diffuser à l’antenne», rappelle-t-il. Si jamais le groupe choisit de ne pas diffuser le droit de réponse dans le temps imparti, Emmanuel Pierrat saisira la justice. «J’attaquerai France Télévisions et Delphine Ernotte, qui est juridiquement responsable, pour non insertion de droit de réponse. C’est un délit pénal», précise celui qui défend également les parents de Yann Moix.
 
Le passage considéré comme «diffamatoire» par l’avocat et son client est le moment où Yann Moix affirme que son frère a été proche de l’extrême-droite. «Il n’a-pas été aussi loin que moi dans Ì’abjection mais il y a une chose que je sais aussi, c’est que son désarroi fait qu’il s’est rapproché également de l’extrême droite à un moment de sa vie puisque moi j’ai arrêté de voir des gens sulfureux à partir de 2013 mais je crois que mon frère lui, malheureusement pour lui, a continué à les fréquenter», avait déclaré l’écrivain et réalisateur le 31 août dans ONPC.
 
«Ce tour de passe-passe grossier, qui consiste à faire croire qu’il est la cible d’un complot de l’extrême droite auquel j’aurais participé, dont le but est évidemment de susciter l’indulgence de ses pairs, provoque mon indignation et mon écoeurement», estime encore Alexandre Moix dans le droit de réponse dont TV Mag a eu connaissance. Il reste désormais trois semaines à France Télévisions pour le diffuser ou non. Le texte du frère doit être lu, de façon neutre, sur une durée inférieure à deux minutes et diffusé dans les mêmes conditions (mêmes horaires etc..) que la prise de parole de Yann Moix.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article