Une consultation pour fixer une distance minimale entre les champs traités aux pesticides et les habitations - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Une consultation pour fixer une distance minimale entre les champs traités aux pesticides et les habitations

Le gouvernement va lancer lundi 9 septembre une consultation pour fixer, dans la loi, une distance minimale entre les champs traités aux pesticides et les habitations, a appris franceinfo auprès du ministère de l'agriculture. Cette consultation prendra la forme d'un projet de décret, qui sera publié lundi sur le site internet du ministère, et qui sera ensuite discuté pendant trois semaines.
 
Ce projet de décret reprendra, comme base de discussion, les préconisations scientifiques rendues à ce sujet par l'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Dans un avis du 14 juin dernier, l'Anses préconise la mise en place de distances de sécurité entre les surfaces traitées et les habitations allant de 3 à 10 mètres, selon les types de culture.
 
La ministre de la Transition écologique a affirmé qu'avec ce dispositif, qui doit entrer en vigueur le 1er janvier prochain, la France deviendrait l'"un des premiers pays, un des seuls pays à mettre en place ces distances de sécurité". "La protection des riverains, c'est un combat essentiel que je partage avec les maires et avec la ministre de la Santé Agnès Buzyn", a affirmé Elisabeth Borne samedi sur franceinfo.
 
Les distances retenues sont très éloignées des 150 mètres prônés, par exemple, par le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine), qui avait pris un arrêté anti-pesticide, suspendu ensuite par le tribunal administratif de Rennes. Une distance que le ministre de l'agriculture, Didier Guillaume, a qualifié mercredi de "folie pour le consommateur", estimant que cela conduirait à "la plus grosse artificialisation de terres jamais obtenue". D'autres édiles avaient pourtant suivi l'exemple du maire de Langouët.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article