La colère de Gilles-William Goldnadel contre France Inter : « C’est la TV polonaise là-bas ! Tous les journalistes sont de gauche » - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

La colère de Gilles-William Goldnadel contre France Inter : « C’est la TV polonaise là-bas ! Tous les journalistes sont de gauche »

La colère de Gilles-William Goldnadel contre France Inter : « C’est la TV polonaise là-bas ! Tous les journalistes sont de gauche »

Ce matin, Gilles-William Goldnadel était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. L'avocat a poussé un coup de gueule contre la radio du service public France Inter.

"Je m'étonne qu'une radio d'Etat - on la paye, c'est la nôtre - soit totalement inféodée à la gauche. Tous les journalistes sont de gauche. A de très nombreuses reprises, les journalistes ont concédé que la radio était de sensibilité de gauche. Déjà ça, c'est totalement anormal. L'ensemble des Français n'est pas de sensibilité de gauche. Quand vous écoutez les humoristes, on est pas dans le rire mais plutôt dans le ricanement. Ils ricanent sur des hommes/femmes de droite. Je dénonce ce qui est un scandale d'Etat. On va gueuler parce que la télévision polonaise serait inféodée au gouvernement conservateur. On s'est habitué tranquillement à ce que la radio d'Etat soit colonisée par la gauche".

"Vous faites la comparaison entre la radio et la TV polonaise et France Inter ?", l'a interpellé Jean-Marc Morandini. "Je vous mentirais en disant que j'écoute quotidiennement la radio polonaise. Mon imagination est impuissante à pouvoir imaginer que la télé polonaise soit plus inféodée aux conservateurs que la radio d'Etat à la gauche", a répondu son invité.

Gilles-William Goldnadel a notamment mis en cause Sonia Devillers, qui présente "L'instant M" sur France Inter, qui a invité dans son émission Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts. Les journalistes s'en sont pris à la chaine CNews en dénonçant "une foxisation de CNews qui se transformerait en Fox News".

"A supposer que CNews soit maintenant Fox News, au nom de quoi la représentante de la radio d'Etat se permet de faire la leçon à une chaîne privée ? Dans le cahier des charges des radios d'Etat, vous avez une obligation de neutralisme, de pluralisme. Cette journaliste fait venir deux journalistes très à gauche pour s'offusquer qu'il y ait des intellectuels très à droite (...) Ce que je ne supporte pas, c'est que Sonia Devilliers puisse se permettre de me faire la morale".

A la question de savoir s'il a été invité par Sonia de Villiers, Gilles-William Goldnadel répond : "Ca ne lui viendrait même pas à l'idée. Je suis tricard à France Inter. Je ne demande même à venir. Une fois, ils sont venus m'interroger. L'interview n'est jamais passée sur les ondes".

"Je peux vivre très facilement sans être invité à France inter. Ce que je ne supporte pas, c'est que la radio d'Etat ne respecte pas son obligation de pluralisme et pour le même prix face la morale aux TV privées", a conclu l'avocat.

Source JMM

Une des rares radios de gauche, car la plupart des radios sont de droite... Mais bon...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article