Carole Dechantre : L'ac­trice des Mystères de l'amour fait face à une réci­dive de son cancer - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Carole Dechantre : L'ac­trice des Mystères de l'amour fait face à une réci­dive de son cancer

Depuis trois ans main­te­nant, Carole Dechantre se bat contre un cancer de la peau. Une mala­die qui vient malheu­reu­se­ment de se mani­fes­ter de nouveau.
 
Dans Les Mystères de l’amour, Carole Dechantre est Ingrid, la méchante de la bande. Un rôle que la comé­dienne de 45 ans, maman de deux enfants, incarne depuis 2010. Mais ce n’est malheu­reu­se­ment pas pour donner des nouvelles de son machia­vé­lique person­nage qu’elle vient de publier un message, mais pour rassu­rer ses fans.
 
Depuis trois ans, l’ac­trice se bat contre un cancer de la peau, une mala­die dont les réci­dives viennent régu­liè­re­ment lui gâcher la vie. Sur son compte Insta­gram, elle a posté le 24 octobre dernier une photo la montrant en pleine opéra­tion chirur­gi­cale.
 
En légende de cette photo, elle a tenu à se montrer posi­tive sur cette nouvelle réci­dive : « L'opéra­tion s'est très bien passée. Je suis sûre que toutes les belles pensées que j'ai reçues y ont contri­bué : vos messages de soutien m'ont fait énor­mé­ment de bien… MERCI !, a-t-elle écrit. La tumeur a été enle­vée avec succès. Et je sais que je suis en de très bonnes mains ! La tech­nique de Mohs utili­sée par mon chirur­gien consiste à reti­rer la tumeur par petites couches jusqu'à ce qu'il ne reste plus de cellules cancé­reuses. Ça permet de reti­rer le moins de peau possible, ce qui devrait norma­le­ment me faire une cica­trice très discrète au front. On verra bien, au pire le maquillage fait des mira­cles… Prenez soin de vous et à très vite ! » À elle d’en faire tout autant.
 
Bien déci­dée à rester posi­tive et comba­tive, la comé­dienne a posté un second cliché le lende­main de l’in­ter­ven­tion. On y voit une coupe de cham­pagne levée, pour célé­brer cette nouvelle petite victoire contre la mala­die : « Même si je sais qu'il va ressus­ci­ter ailleurs, pour l'instant on fête la mort du Crabe… ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article