Le Fil Actu - Hadama Traoré, qui a appelé à une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, l'assaillant de la Préfecture, à Gonesse a été placé en garde à vue menaces de crime contre les personnes et outrage - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le Fil Actu - Hadama Traoré, qui a appelé à une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, l'assaillant de la Préfecture, à Gonesse a été placé en garde à vue menaces de crime contre les personnes et outrage

Le Fil Actu - Hadama Traoré, qui a appelé à une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, l'assaillant de la Préfecture, à Gonesse a été placé en garde à vue menaces de crime contre les personnes et outrage

20h06: Hadama Traoré, qui a appelé à une manifestation de soutien à Mickaël Harpon à Gonesse (Val-d'Oise), a été placé en garde à vue, a appris franceinfo de source judiciaire.

Hadama Traoré a été placé en garde à vue pour "menaces et actes d'intimidation sur une personne exerçant une fonction publique ou d'utilité collective, menaces de crime contre les personnes et outrage". La sûreté est saisie et une perquisition a lieu ce soir à son domicile, précise une source judiciaire à franceinfo. Le préfet du Val-d'Oise a publié un arrêté interdisant cette manifestation prévue à Gonesse demain.

13h51: Pour Sibeth Ndiaye sur la manifestation interdite à Gonesse : "C'est une décision politique et républicaine."

10h20: Le point sur ce que l'on sait ce matin :

Un rassemblement en soutien à l'auteur de la tuerie de la préfecture de police de Paris, prévu jeudi à Gonesse, va être interdit, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner qui dénonce une «infamie».

«La manifestation prévue à Gonesse en soutien à l'assassin de la préfecture de police est une infamie et une insulte à la mémoire de nos policiers. Je me suis entretenu avec le préfet du Val-d'Oise: le rassemblement va être interdit», a indiqué le ministre de l'Intérieur sur Twitter.

Christophe Castaner a également annoncé son intention d'alerter la justice à la suite de propos tenus par l'organisateur de l'événement. «J'ai demandé à ce que les propos odieux tenus par son organisateur soient dénoncés au procureur de la République, sur le fondement de l'article 40 du code de procédure pénale», a complété le ministre, toujours sur le réseau social.

Dans un message posté sur Facebook, Hadama Traoré, un activiste politique d'Aulnay-sous-Bois, affirme que l'auteur de la tuerie, Mickaël Harpon, «n'est pas un extrémiste religieux» et appelle à un rassemblement devant la mairie de Gonesse (Val d'Oise) de 13h00 à 15h00 jeudi. «Une demande de manifestation classique a bien été déposée par Hadama Traoré, l'analyse est en cours, nous allons rapidement donner une réponse», a déclaré la préfecture du Val d'Oise à l'AFP.

«Bien sûr il faut l'interdire, il n'y a même pas de question à se poser», a réagi Frédéric Péchenard, vice-président (LR) de la région Ile-de-France et ancien directeur général de la police nationale, sur LCI. «Comment croire qu'Emmanuel Macron pourrait lutter contre ''l'hydre islamiste'' alors qu'il n'arrive même pas à faire interdire une manifestation de soutien à l'assassin de quatre policiers organisée par un ver de terre ?», a demandé Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, sur Twitter.

Yannick Jadot, patron d'EELV, a considéré sur Sud Radio «cette forme de légitimation d'un attentat absolument abominable est scandaleuse». «On est vraiment parfois au bout de l'abject et du cynisme», a-t-il déploré. Le Parti radical de gauche a de son côté demandé «l'interdiction pure et simple de la manifestation ''de la honte et de l'immonde'' organisée en soutien au tueur de la Préfecture de police».

09h57: Ce matin, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, déclare que cette manifestation est  une infamie et une insulte à la mémoire de nos policiers". "Je me suis entretenu avec le préfet du Val-d'Oise : le rassemblement va être interdit", déclare-t-il sur Twitter.

Et d'ajouter : "J’ai demandé à ce que les propos odieux tenus par son organisateur soient dénoncés au procureur de la République, sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale".

09h47: Invité de la matinale d'Europe 1, le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti indique que ce rassemblement "n'est pas tolérable". "Je demande solennellement à Christophe Castaner l’interdiction de cette manifestation", a-t-il continué.

09h45: Depuis l'annonce du rassemblement, de nombreuses personnalités politiques ont fait par de leur indignation sur les réseaux sociaux. Pour Guillaume Larrivé, "tolérer une telle manifestation serait, de la part du ministère de l’intérieur, un acte de trahison". La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, lâche : "Comment croire qu'Emmanuel Macron pourrait lutter contre « l’hydre islamiste » alors qu’il n’arrive même pas à faire interdire une manifestation de soutien à l’assassin de quatre policiers organisée par un ver de terre ?".

09h41: C'est un événement qui fait polémique. L'ex-candidat aux élections européennes Hadama Traoré a lancé une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, qui a tué quatre de ses collègues jeudi dernier à la préfecture de police de Paris. Celle-ci est prévue demain devant l'hôtel de ville de Gonesse, lieu où résidait le tueur.

Interrogé par Le Figaro, Hadama Traoré explique qu'il a reçu la soeur de Mickaël Harpon qui lui "a dit que c’était tout sauf un terroriste". "Il était discriminé parce qu’il était sourd. Ce contexte explique pourquoi il a craqué. Tous les faits que (les médias) donnent pour justifier son côté extrémiste auraient pu concerner les dix millions de Français de confession musulmane", explique-t-il à nos confrères.

L'auteur de l'événement indique avoir fait une demande de rassemblement à la préfecture mais "on n’a pas eu de réponse. Qu’ils nous l’autorisent ou pas, on y va".

De son côté, la mairie de Gonesse reçoit de nombreux appels d'habitants. Au Figaro, le cabinet du maire indique que Hadama Traoré est "un complotiste chevronné. C’est quelqu’un de délirant. Mais il n’empêche que son discours est dangereux, donc on n’a pas envie qu’il le scande sur le parvis de l’hôtel de ville".

Source JMM

On marche sur la tête là !

Il faut interdire cette manif et arrêter ces manifestants !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article