Les images de la nuit violence à Chanteloup-Les-Vignes : Policiers et pompiers attaqués, chapiteau incendié, équipements publics en feu.... - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Les images de la nuit violence à Chanteloup-Les-Vignes : Policiers et pompiers attaqués, chapiteau incendié, équipements publics en feu....

La ville de Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines près de Paris, a été le théâtre de violences urbaines ce samedi 2 novembre au soir. Un incendie volontaire a ravagé un chapiteau en bois, et des pompiers et des policiers ont été attaqués.
 
Des violences urbaines ont éclaté dans la soirée du samedi 2 novembre en région parisienne. Ces évènements se sont produits dans la commune de Chanteloup-les-Vignes, située dans les Yvelines, au nord-ouest de Paris. Selon Le Parisien, relayant des sources policières, les faits auraient débuté aux alentours de 21 heures.
 
Appelées pour des feux de poubelle, des équipes de police seraient tombées dans un guet-apens. Un groupe de 20 à 30 personnes munies de bâtons aurait attaqué au mortier les forces de l'ordre présentes sur les lieux. D'après la sous-préfecture, deux policiers ont été légèrement blessés par des jets de pierre.
 
D'autres violences ont ensuite été constatées dans la ville. Une caserne de pompiers située non loin des lieux aurait été victime de tirs de mortiers et de feux d'artifice. Selon le sous-préfet, un incendie aurait également visé un “bureau jeunesse”. Par ailleurs, les flammes ont entièrement ravagé le chapiteau récemment construit d'une association de cirque, malgré l'intervention des pompiers.
 
Des images impressionnantes de ces évènements ont été relayées par des internautes, et ont fait le tour des réseaux sociaux.
 
Linda Kebbab, la médiatique déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police-FO, a également réagi dans un tweet pour dénoncer ces violences.
 
Une quarantaine de policiers ont été mobilisés et deux interpellations ont eu lieu. Le préfet des Yvelines s’est rendu sur les lieux dans la soirée.
 
D'après une source policière, citée par Le Parisien, cette montée des faits de violence serait une réponse aux travaux de réhabilitation engagés, qui "dérangent l'économie souterraine". Toujours selon le quotidien, la maire de la ville, Catherine Arenou, confirme cette version. La rénovation urbaine "faite pour améliorer la vie des habitants dérange un tout petit groupe de personnes", explique l'élue. Une barre d'immeuble devrait être prochainement démolie dans le cadre d'un programme de rénovation.
 
“Nous sommes anéantis mais nous nous relèverons et nous reconstruirons !”, a réagi sur Twitter Catherine Arenou, qui s'estime “écœurée par les attaques commises”.
 
Plusieurs rénovations ont vu le jour à Chanteloup-les-Vignes depuis les années 2000. Ce dimanche matin, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a exprimé sa "pleine confiance" dans la police "pour identifier les auteurs de ces actes lâches et imbéciles et les traduire en Justice".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article